Avant tout, bonne nouvelle ! J'ai décroché mon PVT. Ouais c'était facile, je sais, mais quand même, ça me fait un gros plaisir, parce que je vais enfin pouvoir gagner des sous (j'vous garantis, les vacances forcées au bout d'un moment c'est un peu long).

Alors pendant que Nicolas gagne (indécemment) sa vie, faut le dire je me fais drôlement chier. S'il faisait beau et chaud j'aurais ptet un peu plus de courage pour sortir me balader, mais le début de l'hiver n'est pas très encourageant. Non sérieusement il caille. Dire que c'est le début.

Anyway. Donc dans la liste des trucs que j'ai fait pour m'occuper et faire passer le temps:

  • des cartes de vœux,
  • plein de cuisine (gettin' fatter and fatter),
  • des décorations de Noël maison,
  • une marche de 5km (never again by the way),
  • du lèche vitrine intensif extrêmement frustrant pour cause de pas une thune,
  • quelques films et ou séries...

LA grosse poilade quoi. Où veux-je en venir ? Là:

L'autre jour je me suis mis en tête d'aller donner mon sang. C'est un truc que je faisais aussi souvent que possible en France (j'ai même un diplôme de donneuse de bronze, si ça c'est pas d'anthologie je sais pas ce qui l'est), c'est utile, c'est quand même valorisant parce que c'est quand même une bonne action, et puis voilà j'ai clairement le temps.

Quelle ne fut ma déception lorsqu'une fois sur place, j'ai découvert incrédule que je ne pouvais pas donner mon sang.

La raison la voilà, elle est simple (a part l'orthographe) Creutzfeldt-Jakob.

Sont exclus des collectes entre autres tous les gens qui on séjourné plus de 6 mois en Europe de l'Ouest entre 1980 et 1997.

Voilà. Tant pis pour ma BA.